Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2011

Ailleurs!

Les cartons ont été parfois fastidieux, parfois évidents à remplir, la poussière de neuf années accumulée dans les coin a été remuée d'un côté tandis que celle de près d'un quart de siècle était évacuée d'un autre; les amis ont été appelés à l'aide pour braver les 5 étages les bras chargés de nos bien trop nombreuses affaires - et pourtant, c'est plus facile à la descente; les réserves de papier de soie, papier bulle, papier brun ont été appréciées et mes contradictions se sont entrechoquées; les réserves de bocaux, légumineuses, surgelés se sont allégées fort à propos; les souvenirs de neuf années ont été ravivés d'un côté tandis que ceux de cinq générations ont changé une fois de plus de configuration; certaines boucles ont été bouclées, d'autres boucles ont été ouvertes, des adieux ont été plus ou moins célébrés, des nouveautés inaugurées; des listes complétées (mes races de poules préférées; le contenu du congélateur; les amis à inviter; les travaux indispensables - utopiques - dispendieux - prioritaires - sécuritaires; les démarches administratives; les courses pour reconstituer une épicerie convenable; les vide-greniers du coin; les mille lieux possibles pour le potager; les cours de céramique dans le coin...)

J'ai le trac. Je suis heureuse. Je n'arrive pas à déterminer mes préférences entre les Wyandottes maillées, les Marans noires cuivrées, les Bantam de Pékin mille fleurs, les Barnevelder. Ni entre les Barbarie et les Orpington. J'adore l'idée d'emprunter matin et soir la route des étangs que Grand-père-Dragon affectionnait. J'ai hâte de construire des toilettes sèches. J'ai peur d'avoir froid. J'ai envie de commencer à jardiner avant même d'avoir pris le temps d'observer le terrain pendant un cycle de saisons complet. Je m'étonne de ma chance d'avoir été contactée pour un job géographiquement et professionnellement intéressant le jour de mon départ en vacances. Je me demande de quels changements tout ceci sera à l'origine. J'ai bien l'intention de planter tout un verger. J'ignore quand je récupérerai une connexion internet, mais je sais que le débit sera ridicule!

PICT2641.JPG

fascinant pavot frisé à fleur de pivoine croisé au Potager du Roi

 

Commentaires

Bienvenue dans ton nouveau chez toi ! et bonne nouvelle vie :) (moi j'ai une préférence pour les nègres soies...)

Écrit par : Poils aux Pattes | 25/08/2011

Hé bien... tout un programme... une nouvelle page de la vie qui se troune, une autre à écrire... et en l'occurence pleines de réjouissances !

Écrit par : made by iSa | 26/08/2011

super, quel enthousiasme, j'aurais presque envie d'être toi si je n'étais pas bien moi!!!! ;-)
ça donne envie d'être sur tes listes de gens à inviter...

Écrit par : loula | 27/08/2011

Les poules de Pékin, sans hésitation !!!!!
à bientôt ;)

Écrit par : rouilla | 28/08/2011

Et hop, on emprunte le joli chemin, sinueux et cahotique certes, mais si joli ! Allez bon courage pour ces nouvelles aventures si passionnantes et gros gros bisous.

Écrit par : poesie | 29/08/2011

La marans aux œufs d'or est une excellente pondeuse... Bonne et heureuse nouvelle vie à toi et aux tiens !

Écrit par : le_lezard | 29/08/2011

hoo un fort joli "nouveau départ", une nouvelle étape en tout cas! c'est rigolo, la croisée des chemins, je pense et dessine dans ma tête mon nouveau chez-moi pour dans pas longtemps, et c'est bon... Des bises tout plein pour t'accompagner là-bas (pas si loin donc si je devine bien :-))

Écrit par : flo du désert | 29/08/2011

oh, comme je suis contente pour toi ! pour moi aussi les poules c'est un rêve, et le seul obstacle est pour l'instant ma moitié ! (pas très envie de croiser les rats qu'inévitablement ça attire...)
on attendra !
et, question indiscrète, te voilà loin de ta précédente adresse ? ou bien un de mes futurs voyages en terre lyonnaise fera qu'on se croisera quand même ?

Écrit par : papelhilo | 01/09/2011

Cette nouvelle vie qui s'ouvre à toi m'a l'air de te correspondre à ravir (d'après ce que ton blog montre de toi), je suis vraiment contente pour toi. Bon courage pour l'emménagement !

Écrit par : ciorane | 06/09/2011

Quelle chance ! Et des poules par dessus le marché... le rêve !
Tu as pensé aux Java bleues ? Et la Plymouth barrée avec son joli costume à fines rayures ? Et la Barbue d'Anvers... ? Le mâle est d'une nuance fauve absolument renversante.
Je bave... moi la citadine, forte de mon livre de chevet : "Poules de luxe" aux éditions Artémis.
Bon vent à toi et aux tiens.

Écrit par : Minie | 09/09/2011

une belle photo de versailles et de beaux projets! bonne continuation jusqu'à ton retour par ici!

Écrit par : allison | 11/09/2011

Les commentaires sont fermés.