Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2010

le spleen du dimanche soir

Y a la neige, qui fait la nuit moins noire et les sons feutrés, qui scintille à faire danser les trottoirs et qui fait hésiter à aller chercher le panier

Y a l'envie d'un thé sans courage, les pieds froids et le long clavardage en famille avec ma sœur taupe du bout du monde et le sourire aux lèvres

Y a l'hibernation programmée, les fauteuils douillets, la radio allumée quand même à sept heures du soir, "pour savoir les nouvelles"

Y a la pâte à pancakes, deux œufs, lait fermenté, farine bise et la pincée de bicarbonate qui fait tout, et la confiture de lait extirpée du placard

Y a soudain la chanson inattendue, le temps qui se suspend, Galant-homme qui devine l'annonce qui laisse bras balants, cœur ailleurs

Et voilà comment des pancakes au goût de la vie-demie-teinte-du-dimanche-soir deviennent un hommage à Mano.

C'est drôle, on l'a chantonné-écouté tout bas toute la journée du 1er.

Mano+Solo+manosolo05rgb.jpg

 

 

 

 

 

Mano Solo

Commentaires

Lhasa... depues Mano... Que triste. Gracias por tu homenaje.

Écrit par : Eilleon | 11/01/2010

Les mots ne viennent pas... Trop de tristesse. Plus jamais je ne sortirai de ses concerts en pestant contre son humeur massacrante, plus de mails reçus en me demandant quel est son nouveau coup de gueule, plus de larmes versées sur sa poésie... "tant que quelqu'un écoutera ma voix, je s'rais vivant dans votr' monde à la con". Raoul, tu peux compter sur moi pour te rendre éternel. J'ai mal au Mano...

Écrit par : Galant-homme | 11/01/2010

A 15 ans du soir, ce vieux frère nous a quitté. Paix à son âme !

Écrit par : Poésie | 12/01/2010

Galant-homme, frêrot, tu écris bien. Je suis émue .

Écrit par : Eilleon | 12/01/2010

Merci de mettre ainsi en mots ce spleen que je partage.

Écrit par : ciorane la pauvresse | 13/01/2010

comme je comprends cet état d'esprit !

Écrit par : côté dilettante | 15/01/2010

Les commentaires sont fermés.