Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2009

Dix voies à suivre #7: l'eau

7: Vérifier si les nappes phréatiques qui nous alimentent en eau sont menacées et si oui mettre en place des stratégies pour économiser l'eau. Limiter le plus possible les rejets divers dans les canalisations d'eau (huile, aliments, produits chimiques etc.) Mettre idéalement en place des toilettes sèches ou des toilettes à déshydratation.

 

 

=> Nous consommons déjà très peu (Galant-homme, les chiffres réels s'il te plaît!), et j'ai quelques techniques pour réutiliser l'eau.

J'ai un bocal sous l'évier où je verse les huiles de cuisson, pour les emmener quand il sera plein en déchetterie. Les huiles empêche le retraitement efficace des eaux usées en asphyxiant les bactéries qui oeuvrent dans les stations d'épuration.

Je réutilise la dernière eau de lavage de la salade pour la vaisselle, j'ai un arrosoir à portée de main où déverser les eaux terreuses qui feront le bonheur de mes plantes vertes.

Galant-homme a installé un économiseur d'eau/ aérateur sur le robinet de l'évier, et un sur le pommeau de douche: on coupe, ou on dose le débit à volonté. Cela permet de réduire le débit quand on se savonne les mains, de le couper quand on se shampouine...

J'ai découvert la pollution médicamenteuse des eaux, et en particulier la féminisation des poissons mâles: un cadeau bonus de nos pilules contraceptrices salvatrices.On trouve dans la flotte du robinet tout ce qu'on ingère à un moment ou à un autre, de l'aspirine jusqu'à cocaïne et héroïne en passant par toute la panoplie des hormones, anti-tout, (y compris anticancéreux radioactifs), mais passons. Je passe au  stérilet au cuivre, parce que ma gynécologue accepte d'en poser à une nullipare telle que moi, ce qui n'est pas le cas de tous ses collègues malgré l'avis de l'OMS.

J'ai fait un pas décisif du côté de l'écologie le jour où je suis tombée en arrêt devant la une de la revue "La maison écologique", consacrée aux toilettes sèches. Depuis, nous sommes abonnés. Cette lecture a représenté un véritable basculement puisque Galant-homme s'est reconverti professionnellement. Au jardin, nous avons contribué à la construction de toilettes sèches qui fonctionnent à merveille.

La dernière étape, décidée après une récente visite au centre Terre Vivante, c'est de démonter le couvercle de notre chasse d'eau pour pouvoir y verser l'eau des légumes. Je dispose aussi d'une bassine qui recueille l'eau du lavabo,  lorsque je m'y lave les mains ou lorsque j'attends que l'eau chaude parvienne jusqu'à la douche, en bout de ligne. Pas très esthétique, mais efficace.

Commentaires

Mm voies suivies que toi pour économiser l'eau sauf les toilettes sèches, ça je peux vraiment pas !

Écrit par : Poésie | 22/07/2009

Tu as bien de la chance, je trouve cette histoire de stérilet tout simplement scandaleuse! J'ai essayé plusieurs Gynéco et aucune n'a jamais accepté...

Écrit par : loula | 08/08/2009

Plein d'idées qui (me) font réfléchir, merci !

Écrit par : Claire jane | 06/09/2009

Les commentaires sont fermés.