Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2009

Agités du Bocal?

A deux pas de chez moi, il y a le Bocal. Un atelier monté par des jeunes gens créatifs, inspirés, accueillants. Parmi eux, il y a celle qui raconte des histoires de loups, de chocos, de sardines et ça ne peut que me plaire. Il y a aussi celui qui maîtrise la linogravure et la transmet, qui trace des entrelacs de feuilles et d'oiseaux et personne ne doute que cela me plaise aussi.

Il y a l'invitation aux vernissage, et ils ont insisté, et nous sommes passés timidement, on avait oublié, ils fermaient, on a bu une lampée de cidre, on a regardé, et on s'est mis à admirer. A être touchés.

Misa Saburi, elle s'appelle, elle est japonaise, vit aux États Unis, est accueillie en résidence pour 3 mois chez ses amis qui sont un peu les nôtres aussi.

L'expo dure jusqu'au 19 juin, c'est tout petit, c'est tout mimi, la poésie enfantine et la mélancolie des grands, il y a un parapluie et des gouttes obliques sur le mur, des histoires de pas grand chose et c'est ça qui est bien, des linogravures de la ville que si j'étais pas gênée en entournures dans la région du porte-monnaie, l'une d'elles serait sur mon mur et puis c'est tout.

going_to_school_m.jpg
Crédit illustration: Misa Saburi

Les commentaires sont fermés.