Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2009

Du soleil végétal

Un beau vendredi, des nuées changeantes, le soleil sur les bois encore nus, les prés qui éclatent de ce vert tout neuf, la coupe au coeur du bosquet, et parmi les troncs couchés les dernières jonquilles qui étoilent la terre.

pict5803.jpg

Et puis les conversations amies, le gâteau au citron et amandes à tomber, le petit dîner improvisé à huit mains, vite vite mais si chaleureux...

pict5804.jpg

 

J'aime tant ces heures douces...

26/03/2009

Ebullition

Mai ne sera plus long à venir, à finir...

Se profilent des retrouvailles rituelles sous le printemps éclatant

Et ma récolte de bouquets, fleurs et coeurs

En attendant les idées folles fusent

S'amuser autant avant que pendant

P1010184.JPG

23/03/2009

1, 2, 3, nous irons aux bois!

4, 5, 6, cueillir des champignons!

Parce que j'ai été tagguée par Suzanne, voici les 3 phrases qui suivent la cinquième de la 123ème page du livre le plus proche de moi.

"Elle finit par repartir définitivement. Bien sûr, je revins immédiatement cueillir les plus beaux bolets du groupe, que le soir même notre aubergiste nous prépara sous forme d'une délicieuse omelette, pour notre plus grand plaisir. Autre version: la vieille insulaire n'est autre que la mère de notre aubergiste."

Et comme la quatrième phrase est trop savoureuse, la voici:

"Elle voulait garder les bolets comme instruments d'un rituel païen devant être célébré le soir même."

Christophe Till Geisser, Lamelles

Mon choix était le bon: une lecture contemplative et savoureuse qui donne envie de chausser ses bottes, de saisir son panier, de potasser son guide et de courir les prés et les bois... Merci Bladelor!

 

Et comme je ne suis pas obéissante, que je dois un tag à Charlotte, que j'ai envie: à la place de six choses sans importance sur moi (j'y ai déjà répondu il y a longtemps, sans importance, mais aussi sans intérêt, je n'ai pas su faire original!) voici un extrait arbitraire d'un livre que j'ai délibérément choisi, parce que je l'aime d'amour tout entier et même plus.

"-Et il a laissé des fantômes dans ma tête?

-Plutôt des fantômes de fantômes, en fait. Des machins pour lesquels on n'a pas de mots, si ça s'trouve"

Mademoiselle Niveau frémit. "Ben, le ciel soit loué, tu t'es débarrassé de l'intrus, au moins, chevrota-t-elle. Quelqu'un veut une tasse de thé?

-Ah, laisseuz-nos faere cha! s'écria Rob Deschamps, en se levant d'un bond. Guiton Simpleu, les gars et vos, faetes du teu pour ces dames!"

Terry Pratchett, Un chapeau de ciel, un roman du disque monde, aux éditions L'atalante, p247

 

21/03/2009

Un festival d'histoires

Grâce à ma fée marraine, j'ai eu la chance récemment de profiter du festival Télérama comme jamais, avec un sympatique cinéma indépendant (même s'ils servent leurs thés de luxe et leurs café bio dans des gobelets en polystyrène, au salon de thé attenant, mais c'est une autre histoire)

Bilan:

trois (bons) films en trois jours!

.

.

.

affiche-1-medium.jpg


46610.jpg
Séraphine, un film en demi-teintes, touchant et feutré, qui montre une sensibilité, une sensualité artistiques singulières de simplicité, d'évidence, de fragilité aussi.
.

.

.

Valse avec Bachir, la distance acérée des images animées pour supporter le cheminement d'un homme sur les sentiers effacés de sa mémoire, à la recherche du sens de son cauchemar.

Une reflexion unique sur le travail de la mémoire et les fonctions de l'oubli, sur le traumatisme de guerre y compris chez les combattants, sur la culpabilité générée par la dilution des responsabilités, sur l'absence de mots, le besoin de sens, l'inconsistance de la bravoure...

.

.

.

A bord du Darjeeling limited, une folie douce aux faux airs de comédie absurde, où comment trois frères englués dans l'omniprésnece de leur père mort entreprennent un voyage en train au travers de l'Inde pour se (re)trouver et font le chemin chacun à leur manière, sans le savoir.

Mélancolique et drôle, jubilatoire!

.

.

.

Merci ma Fée!

19/03/2009

oh oh oh, eau H2O

PICT5767.JPG
Un petit tour de cou tout simple,avec des teintes que j'aime, même si la photo ne leur rend pas tous les honneurs...
Le problème, c'est qu'ils basculent sur le ruban au cours de la journée...
J'ai vu chez Kat une solution à base de noeuds plats inversés...
Il ne me reste plus qu'à apprendre le Macramé!

17/03/2009

Papillon

PICT5759.JPG
PICT5762.JPG
Une vraie joie quotidienne...

15/03/2009

... la praline

Pour réussir sans y passer des heures un goûter gourmand et rigolo

Pour enfin tester vos brisures de pralines dénichées chez G detou l'an dernier

Pour combler une envie de réconfort et de gaité

PICT5735.JPG

c'est chez Et si c'était bon que vous trouverez la plus savoureuse réponse.

Les cookies se passent très bien du chocolat blanc qu'on n'a pas sous la main,

donnent le meilleur d'eux-mêmes une fois bien refroidis

ne souffrent pas d'une diminution des proportions de sucre

mais leur teint clair craint les coups de soleil.

 

 

14/03/2009

tranches de vie

C'est en flânant chez Loula, qui soit dit en passant a déménagé, que j'ai appris que je lui avais inspiré le nom de son blog, alors qu'elle relayait l'appel de Bladelire en panne d'inspiration pour baptiser son futur boudoir de lecture... Ni une ni deux, j'ai eu envie de faire travailler mes méninges, et je l'ai assaillie de propositions dont certaines probablement farfelues, juste parce que j'aime bien les tempêtes de cerveaux, et qu'elle a le goût des livres, ce que je ne peux qu'approuver!

Et puis... il y a quelques jours, j'ai reçu un adorable message de Laurence, m'annonçant qu'elle était tombée sous le charme d'une de mes propositions, et qu'elle m'invitait comme convenu à choisir parmi les titres qu'elle me proposait le livre qui m'attirerait le plus. Jouant pour le plaisir, j'avais réussi à ne pas voir qu'il y avait quelque chose à gagner, mais je ne bouderai pas mon plaisir, parce que...

J'ai eu un coup de coeur:

Il est arrivé ce matin dans ma boîte aux lettres, et les hasards de la vie étant parfois vraiment favorables, ce que j'avais prévu ce soir s'annule. Je vous fausse donc compagnie sans vergogne pour me plonger dans le monde miscellaire, j'espère que le coup de coeur sera confirmé...

Merci infiniment Laurence!

13/03/2009

De l'ambivalence dans l'affection

9782844070708.jpg
Quand un renard affamé se retrouve avec un caneton qui l'appelle Papa, comment se débrouiller entre sa nature profonde, et... son autre nature profonde? Entre ses instincts de survie et ses instincts de protection, son besoin de manger et son besoin d'amour?
Une si jolie fable, je l'avoue, elle me touche au point de m'embuer un peu les yeux...

11/03/2009

Maca'long MK'long

MK #22

Thème: le macaron (encore!!)

Et ne me dites pas que ma photo est subversive.

PICT5789.JPG

Biscuits roses de Reims rescapés du colis Swap de Loula: je suis gourmande mais je sais faire durer le plaisir, n'y voyez aucune malice!

Fourrage confiture de pêches de vigne maison, production Galant-homme 2008

D'autres détournement ici, et mes préférés par ci par , ou encore ici!

Une surprise en rouge et or

Un matin, à l'instant de claquer la porte sur la tièdeur de mon logis, presque-en-retard comme toujours, ma main a rencontré un sachet inattendu.

J'avais révisé avec ma voisine préférée, quelques jours auparavant, lui avais fait compliment pour son tour de cou charmant, avant d'enfourcher un vélov' pour la première fois, et de devenir à ses côté studieux rat de bibliothèque, au bout d'un trajet sur berges qui ressemblait à une balade...

Malgré ses programmes de révisions serrés, malgré les manuels obscurs, la fatigue accumulée, l'urgence d'apprendre sans cesse, les objectifs angoissants, elle a pris du temps pour moi...

PICT5768.JPG

Touchée au coeur, et plus d'une journée illuminée...

09/03/2009

N'est pas Marie Antoinette qui veut

LE macaron.

Vous savez?

Celui dont le gonflant cède sous la dent en croustillant pour révéler un coeur moelleux et un parfum exquis.

Moi, c'est plutôt grosse cavalerie.

Vous savez?

Le genre biscuits de voyage dans le Seigneur des Anneaux.

Bon, j'exagère peut-être un peu...

De toute façon les miens ne ressembleront jamais aux jolies dentelles en improbables robes pastel:

halte-là, les colorants ne passeront pas par moi!!

Et puis Galant-homme se délècte de mes pauvres galettes craquelées.

Il a refusé que je lui montre ce à quoi mes rotagnons auraient dû ressembler: "c'est trop bon, j'en veux pas d'autres".

C'est sûr, ça remet un peu en place les idées déviantes de fashion-victim-macaron-addict que je suis en voie de devenir.

Alors voilà, je vous présente les... croque-la-reine.

Une recette exclusive, un tour de main secret (déjà, les oeufs en neige, c'est à la main et ils étaient parfaits. Ca compte, non?), un biscuit révolutionnaire!

PICT5743.JPG
et abreuvé de chocolat pur beurre de cacao les sillons de la bloggo.
Recettes et pas à pas ici et
Aux maryses, cuisiniers!!

 

 

08/03/2009

De brou et d'or #2

Il y a eu la première partie de l'histoire, et puis les caprices de la technologie sont venus m'entraver dans mon fil, alors j'ai divisé. Je pensais que le "plus tard" serait un bientôt, je ne me doutais pas que j'allais perdre mes photos. Alors j'ai tergiversé, espéré, attendu, laissé le fil suspendu. Mais il faut bien boucler la promenade, ça fait désordre, j'ai les mots en attente et la marche se fait longue.

La suite maintenant, et l'imagination pour voir à travers mes mots...

...

On est parti, les encombrants, on a débarrassé la place, on a laissé le silence relatif retomber derrière nous, les affairés s'affairer sans nous marcher dessus.

marcher ensemble sous le lointain soleil blanc, traverser la tourbière, faire chanter les cailloux sur la glace, observer les aigrettes, tenter de retenir le chant du pic noir, fouler du pied le vert radieux des sphaignes, ouvrir les yeux. On cause beaucoup, on se taquine, le groupe s'étire en procession le long des sentiers bordés d'eau, mon silence m'aide à mieux voir la lumière, j'aime être seule au creux de cette petite foule cordiale, écouter les rumeurs du dehors, celles du dedans, tranquille.

Mes premières vraies images avec ce gros appareil noir à excroissances intimidantes que Galant-homme sait apprivoiser, je n'ai pas vu que les réglages s'étaient défaits dans la housse, elles ont du grain mais ce sont les miennes. Mon regard, timide, joyeux. Perdues, comment cela se peut-il, enfin les images me restent dans le coeur et c'est bien comme cela qu'il est le plus important de se souvenir.


Au retour observer le processus de la pressée, les cerneaux concassés, torréfiés, écrasés, admirer les gestes sûrs du meunier, taiseux ou volubile selon l'exigence de la matière blonde. Savourer les oeufs-bacon cuits sur la pierre imprégnée d'huile, le petit verre de rouge, le repas de guingois qui réconforte, savoir que le travail a été fait et bien fait, que c'est fini déjà, enfin, qu'on reviendra l'année prochaine, que la joie sera à nouveau là, embaumée de cette fabuleuse odeur de gâteau qu'exhale l'huile de noix.

pict5034.jpg

06/03/2009

hors délais

La lenteur.

Toujours la dernière élève à sortir de la classe

En retard, courir, le coeur qui tape

Et puis découvrir que rien ne sert, que les secondes précipitées ne sont pas visibles au final.

Alors accepter d'avoir d'autres rythmes, hors du corps social

 

La timidité.

Les efforts pour oser.

Impression de gêner, d'encombrer,

Rougeurs sur des joues qui me font matrioshka

Petite souris aux pomettes pivoine

Braver les regards et faire comme si je ne rêvais pas d'un trou à ma mesure.

Mais la fierté aussi, l'envie de dépasser, l'amour-propre et la certitude qu'il faut quitter les carapaces

 

Alors, voilà.

MK21, le printemps des poètes.

MK, c'est mercredi kitsch.

Vendredi, oui oui.

Inspirée par la consigne:

"Tout est un secret -
L'ombre de la pierre
la serre de l'oiseau
la bobine de fil
la chaise
le poème."

 

(Yannis Ritsos)

PICT5748.JPG

Se créent des liens secrets

L'Oiselle et le Bouvreuil

Le bourgeon et la feuille

Quand le printemps renaît

 

 

 

 

 

04/03/2009

rêves de papier

Elle porte vraiment bien son nom, cette exposition...

 

image_48913616.jpg
Un travail magique, tout à fait fascinant, que celui d'Isabelle de Borchgraves...
Courez-y!
Des infos ici et

02/03/2009

et les oiseaux...

PICT5193.JPG