Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2009

1, 2, 3, nous irons aux bois!

4, 5, 6, cueillir des champignons!

Parce que j'ai été tagguée par Suzanne, voici les 3 phrases qui suivent la cinquième de la 123ème page du livre le plus proche de moi.

"Elle finit par repartir définitivement. Bien sûr, je revins immédiatement cueillir les plus beaux bolets du groupe, que le soir même notre aubergiste nous prépara sous forme d'une délicieuse omelette, pour notre plus grand plaisir. Autre version: la vieille insulaire n'est autre que la mère de notre aubergiste."

Et comme la quatrième phrase est trop savoureuse, la voici:

"Elle voulait garder les bolets comme instruments d'un rituel païen devant être célébré le soir même."

Christophe Till Geisser, Lamelles

Mon choix était le bon: une lecture contemplative et savoureuse qui donne envie de chausser ses bottes, de saisir son panier, de potasser son guide et de courir les prés et les bois... Merci Bladelor!

 

Et comme je ne suis pas obéissante, que je dois un tag à Charlotte, que j'ai envie: à la place de six choses sans importance sur moi (j'y ai déjà répondu il y a longtemps, sans importance, mais aussi sans intérêt, je n'ai pas su faire original!) voici un extrait arbitraire d'un livre que j'ai délibérément choisi, parce que je l'aime d'amour tout entier et même plus.

"-Et il a laissé des fantômes dans ma tête?

-Plutôt des fantômes de fantômes, en fait. Des machins pour lesquels on n'a pas de mots, si ça s'trouve"

Mademoiselle Niveau frémit. "Ben, le ciel soit loué, tu t'es débarrassé de l'intrus, au moins, chevrota-t-elle. Quelqu'un veut une tasse de thé?

-Ah, laisseuz-nos faere cha! s'écria Rob Deschamps, en se levant d'un bond. Guiton Simpleu, les gars et vos, faetes du teu pour ces dames!"

Terry Pratchett, Un chapeau de ciel, un roman du disque monde, aux éditions L'atalante, p247

 

Commentaires

Merci de nous faire ainsi partager la douce poésie de tes lectures (avec mon thé du matin, je pars de ce pas continuer ce roman de serial killer que j'ai commencée hier. Quoique quand y regardant bien il s'agit aussi d'une histoire poétique : le tueur jette ses victimes à l'eau et les recouvre de pétales de fleurs. On a la poésie qu'on peut...)

Écrit par : Ciorane la pauvresse | 25/03/2009

Ahh! quel plaisir de te lire,toi ,la lectrice avisée qui me donne envie de plonger dans tes univers ....merci .

Écrit par : Suzannepeint | 26/03/2009

Ah, c'est beau l'amour...;-) il faudra un jour que je lise du Terry Pratchett!! (quoique ma mémoire me souffle que j'ai lu un une fois et aussi vu une adaptation en téléfilm récemment, le deuxième m'ayant rappelé le premier et fait pensé qu'il fallait s'y mettre sérieusement!!)

Écrit par : loula | 28/03/2009

Les commentaires sont fermés.