Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2009

Un festival d'histoires

Grâce à ma fée marraine, j'ai eu la chance récemment de profiter du festival Télérama comme jamais, avec un sympatique cinéma indépendant (même s'ils servent leurs thés de luxe et leurs café bio dans des gobelets en polystyrène, au salon de thé attenant, mais c'est une autre histoire)

Bilan:

trois (bons) films en trois jours!

.

.

.

affiche-1-medium.jpg


46610.jpg
Séraphine, un film en demi-teintes, touchant et feutré, qui montre une sensibilité, une sensualité artistiques singulières de simplicité, d'évidence, de fragilité aussi.
.

.

.

Valse avec Bachir, la distance acérée des images animées pour supporter le cheminement d'un homme sur les sentiers effacés de sa mémoire, à la recherche du sens de son cauchemar.

Une reflexion unique sur le travail de la mémoire et les fonctions de l'oubli, sur le traumatisme de guerre y compris chez les combattants, sur la culpabilité générée par la dilution des responsabilités, sur l'absence de mots, le besoin de sens, l'inconsistance de la bravoure...

.

.

.

A bord du Darjeeling limited, une folie douce aux faux airs de comédie absurde, où comment trois frères englués dans l'omniprésnece de leur père mort entreprennent un voyage en train au travers de l'Inde pour se (re)trouver et font le chemin chacun à leur manière, sans le savoir.

Mélancolique et drôle, jubilatoire!

.

.

.

Merci ma Fée!

Commentaires

Quelle chance tu as eu ! j'aurais bien aimé être à ta place mm si j'avais dû, à l'insu de mon plein gré, boire dans une tasse en polystyrène lol

Écrit par : Poésie | 23/03/2009

J'ai beaucoup aimé Dargeeling limited !

Écrit par : Claire jane | 04/04/2009

Oh ! Un G pour un J 8-(
Le H les sépare pourtant sur le clavier...

Écrit par : Claire jane | 04/04/2009

Les commentaires sont fermés.