Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2008

Corbeau de malheur

Emerger de la fascination, cligner des yeux, résister à l'impulsion: replonger aussitôt.

Un drôle de récit emmêlé, violemment charnel, aux goûts de terre et de sang, apprivoisement de la mort et de l'obscénité des corps, dissection d'entrailles qui vise en prime celle des âmes.

Rien de donné, rien de facile en ce roman curieusement sombre et lumineux, en savourer la beauté rude, qui exclut le "sale", le "dégoûtant",qui entérine la simple complexité de l'Homme.

9782070787579FS.gif


"Dans les sources, des petits poissons argentés frétillaient. Ils étaient délicieux, frits avec un peu de saindoux, goût qui avait manqué à ses papilles de garçon ayant grandi sur la côte. A l'ouest la piste qui traversait le salant miroitait jusqu'aux collines, à l'est elle longeait le marais. L'aube et le crépuscule retentissaient des cris des oiseaux qui tourbillonnaient."

Commentaires

Un livre que j'ai très envie de lire !

Écrit par : Alice | 12/10/2008

si tu ne connais pas, tu devrais te frotter à l'écriture d'une certaine Sylvie Germain...ton extrait me rappelle ses romans, notamment "Tobie des Marais " et "Nuit d'ambre"...sauvage, poétique, charnel, cruel...deux très bonne histoires d'automne à mon avis !!

Écrit par : laetitia | 14/10/2008

Les commentaires sont fermés.