Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2008

veille d'équinoxe

 


PICT4106.JPG

Un dimanche au jardin, l'humide fraîcheur du petit matin, les couches épaisses qu'on superpose pour les ôter une à une, plus tard, quand le soleil aura réussi à se hisser par dessus la colline, le chat d'ici qui vient quémander un peu de compagnie-son petit déjeuner, le ventre creux et les yeux embués de sommeil qu'on lui partage, le quignon de pain tiède chipé au panier, la battue plus haut dans les bois -certes, le chevreuil nous grignotte les haricots rame violet, jusqu'à hauteur de babines, ça donne l'effet d'une vigne, et les blettes sont ratiboisées, mais enfin, ces sifflets, ces gilets trop vifs, ces jappements excités, ce garde-chasse qui vient nous demander de ne pas remuer d'une moitié d'heure, comment s'en réjouir, comment ne pas accepter la dîme lorsque c'est par l'élégance incarnée qu'elle est prélevée?

Ensuite viennent les cueillettes, mains hâtées, pupilles gourmandes, les doigts gourds de rosée trop frisquette, mais le ciel est si transparent, le thé fumé d'onze heures s'accorde si bien au casse-croûte salé, au pain moelleux, aux confitures toutes neuves. Et puis l'accordéon de celui qui s'est mis en bout de table, tête nue sous le ciel, vieux bleu de travail râpé air content, il joue doucement pour ne pas fatiguer les voix animées, plaisir des conversations, se retrouver, se rencontrer.

Je ferme les yeux un instant, je sais que je n'aurai plus le temps, après, alors capter l'instant, la douceur de la toute fin d'été - le soleil est assez haut maintenant, la musique et le parfum de la terre, penser à demain en engrangeant aujourd'hui, du grain blond de la terre faire récolte d'âme.

 

 

 

édit de bien plus tard: (cliquez pour comprendre) ma petite fierté

Commentaires

ESt- ce que je peux prendre une phrase de votre texte ci-dessus et faire le lien avec votre blog pour nos lecteurs ? en ce début d'automne, je cherche des textes au diapason de la nouvelle saison.
Bravo pour la musique et les parfums et les saveurs de votre texte et de tout votre blog. .

Colleen Campbell

Écrit par : Colleen | 23/09/2008

Un pur moment de poésie !

Écrit par : Lady Isa | 23/09/2008

Ces pratiques de chasse jettent le deuil et l'odeur du sang sur ce si joli mois de septembre (et nous empêchent ici par la même occasion de nous balader à cheval ou à pied librement).

Écrit par : Claire jane | 23/09/2008

Les yeux fermés, j'y étais....

Écrit par : Poésie | 23/09/2008

des images poétiques ...

Écrit par : allison | 23/09/2008

tu écris bien tu sais, cousine ! à quand une histoire pour les petits et les grands (toi tu écris, moi j'illustre ) ?!!

Écrit par : laetitia | 25/09/2008

Quelle belle écriture tu as ! imagée , sensuelle ....

Écrit par : Suzannepeint | 26/09/2008

Les commentaires sont fermés.