Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2008

belle et pure

C'est à boire à boire à boire... 

Parfois chez moi l'eau du robinet dégage une odeur qui suffit à étancher toutes les soifs... J'ai expérimenté les bidons de cinq litres d'eau de source, moindre mal en comparaison des bouteilles classiques, nécessitant un peu moins de plastique grâce à leur plus grande contenance . Ils se laissaient plus ou moins docilement hisser au cinquième étage à la force de mes petits bras, jusqu'à ce que l'un d'eux me tombe sur le pied, ce qui par bonheur et par une curieuse conversion physique m'a remis les idées en place...

J'ai alors investi dans une carafe filtrante, grande contenance, trouvée d'occasion-presque-neuve sur un vide grenier, et si c'était à refaire, eh bien je la paierais même plein pot d'eau, tant cela m'a changé la vie... Il paraît qu'il existe des recharges universelles, moins chères et tout aussi efficaces dans des boutiques bio... Par contre, je boycotte les frigos à glaçons et eau fraîche intégrés: consommation énergétique superflue: une carafe au frais, un bac à glace au congèl, ça va très bien!

Je trimbalais toujours avec moi une petite bouteille, que je gardais des mois pour ne pas gaspiller, mais soit je finissais par l'oublier quelque part, soit elle finissait par s'imprégner d'une odeur douteuse... Du coup, j'ai investi dans un bidon de cycliste métallique (c'est plus durable, version enfant pour la contenance et pour l'encombrement, mais pas pour les couleurs franchement pas chouettes... J'ai l'idée d'une petite housse isotherme maison, il faudra que je potasse... 

 Eaux de vaisselle et autres tambouilles

Ma salle de bain (avec une simple douche) est éloignée du chauffe-eau, l'eau chaude met longtemps à arriver alors je la laisse couler dans une bassine, qui me sert ensuite pour arroser les plantes, utiliser pour la chasse d'eau, pour laver mes mains, les vitres ou les légumes que je reçois en nombre chaque dimanche soir, souvent terreux et encore plus souvent pleins de limaçons, grâce à mon beau jardin... Nous essayons de rationnaliser l'ordre de lavage: du moins terreux vers le plus, pour ne pas vider les bassines sans arrêt. Pas toujours facile...

Galant-homme a équipé tous les robinets de mousseurs-aérateurs qui permettent d'obtenir un jet plus imposant avec moins d'eau, un régulateur de débit pour la cuisine afin de le limiter et de doser parfaitement en fonction de l'usage, et un "stop-douche" qui permet de couper l'eau momentanément sans fermer les robinets, donc sans perdre le réglage de température, sauf que ça fonctionne mal avec un chauffe-eau au gaz qui se met en marche seulement quand le débit dépasse un certain seuil. J'avoue que je ne l'utilise que lorsque les températures sont clémentes, et permettent de supporter la douche écossaise! Je rêve de lavabos avec le système des laboratoires alimentaires: on ouvre l'eau à l'aide d'un genou, qui pousse une simple tige... Pas glamour, mais utile!!

Je sais que je pourrais récupérer l'eau de lavage et de cuisson des légumes pour arroser mes plantes, mais pour le moment je n'y parviens pas... Pas non plus de balcon pour récupérer/stocker l'eau de pluie, ma fois, tant pis...  J'ai vu dans la formidable émission  de télé-réalité (si si) les citadins du futur, un fût de bière avec le robinet en bas, tout inox, détourné en ballon d'eau chaude. Je me dis que cela pourrait aussi bien servir de "récupérateur d'eau peu sale" pour petit appart'... Encore faut-il en dénicher un!

Nous ne lavons la voiture qu'une à deux fois par an, surtout à la fin de l'hiver pour la débarasser des résidus de sels de déneigement, et nous avons découvert que les stations "éléphant bleu" traitent recyclent les eaux usées pour empêcher les polluants de rejoindre le sol, tandis qu'une autre marque n'utilise qu'un litre d'eau pour une voiture grâce à un procédé spécifique. J'ai aussi découvert que certains pressings n'utilisent pas les produits chimiques toxiques habituels, mais un procédé propre à base de vapeur, il ne reste plus qu'à en dénicher un dans ma ville...

 

Voici terminé, pour le moment, mon petit tour d'horizon pour ce qui est de l'eau... Et vous, coment gérez-vous?

Commentaires

Tu mériterais une médaille !
Moi aussi , je récupère l' eau de salade , la dernière eau de rinçage de linge lavé à la main , l' eau de cuisson des légumes et nous avons un récupérateur d' eau dans le jardin .
Je coupe la douche pendant le shampoing .....
Qu' est-ce qu'on est civique quand -même ! ( je suis issue d' une famille d' agriculteurs , ça aide ! )

Écrit par : Suzannepeint | 21/07/2008

Alors moi je fais comme Suzanne mais je crois que je pourrais mieux faire, je suis incapable de me passer de mes longues et rassérénantes douches....

Écrit par : Poésie | 22/07/2008

Comment on gère ici... un peu comme toi... on essaie d'économiser au possible ce bien si précieux qu'est l'eau...
Je n'ai pas encore fait de récupérer l'eau au robinet de la salle de bain en attendant qu'elle soit suffisamment chaude pour me brosser les dents... mais chaque eau de lavage des légumes est utilisé pour l'arrosage des plantes... l'eau de cuisson (surtt des pommes de terre) sert de déserbant... quelques bains mais plus que raisonnablement... pas d'abus sous la douche... des mousseurs spéciaux aux robinets de la maison... récupération d'eau de pluie... etc, etc...
Par contre, nous achetons encore de l'eau en bouteille... trop beurk au robinet... mais bon... j'ai été super méfiante avec le business des cartouches filtrantes... vu ce que tu dis, je vais voir pour étudier un peu plus la question...

Tu as raison d'en repasser une couche avec ce post... Les petits ruisseaux font les grandes rivières... ce sera pareil si chacun d'entre nous sommes vigilents...

Écrit par : Lady Isa | 22/07/2008

Coucou ! Peux-tu me donner la référence de ces pressings utilisant de la vapeur ?

Écrit par : Claire jane | 14/08/2008

Les commentaires sont fermés.