Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2008

à graines

Parfois le béton le bitume de ma ville se font plus oppressants, et l'idée de mettre un terme aux heures vertes grapillées, inexorable, devient suffoquante.

Alors, avec reconnaissance, je m'autorise à prélever un frêle, un éphémère tribut bruissant, pour m'aider à me faire à l'idée, pour me raccompagner, pour prolonger un peu ce temps de l'inspir...

Moisson parcimonieuse de petites vies, sans pattes et sans coeur palpitant, de petites vies sans lesquelles nous ne serions pas au monde et ne pourrions pas construire nos villes de béton.

De cela le béton ne sait garder la mémoire...

PICT2420.JPG

Cette moisson-ci se colore d'une tendresse singulière, toute imprégnée d' "une fois l'an, trois jours durant", de sable rose, de ruisseau frais, de chênes aux béquilles imposantes sous des branches horizontales comme des troncs renversés, de chaudes voix aux retrouvailles, de fumets humides de rosée au matin du dimanche et d'hommes las et contents de tourner la broche, de braves paillardes en choeur au fond des caves, de lumineux iris d'eau et de lourdes pivoines, de regards qui soudain mettent au jour toute la valeur des choses, des saluts sonores des grenouilles-du rossignol-des boeufs-de l'âne-des coqs alentour au petit jour qui point, d'enfants barbouillés de fraises des bois et de feuilles de menthe...

PICT2426.JPG

Il y a certes d'autres temps passés là-bas, récolte impromptue, brève et savoureuse... Mais seul celui-là, de la maisonnée pleine et des douceurs de l'air toutes neuves, m'offre des bouquets pour tenir une année.

PICT2437.JPG

Quand approchent les heures frisquettes, je me les ressors de la mémoire, ainsi je me souviens aussi longtemps qu'il y a besoin que le vert disparu rassemble tout son éclat pour renaître toujours vif, tendre et fleuri.

Exactement comme ceci...

PICT2458.jpg

Edit de plus tard: le talentueux photographe n'est autre que Galant-Homme, que vos louanges flattent autant que moi...

Commentaires

C 'est beau , c' est beau ......
aperçu 1ère mésange ce matin et 1ère fauvette picorant les fruits du troëne .....

Écrit par : Suzannepeint | 14/10/2008

C'est très joli tout ça!

Écrit par : Loula | 15/10/2008

quelle beauté, ces images -- en verbe et en photo; tu as un don!

Écrit par : allison | 15/10/2008

Respect !

Écrit par : Poésie | 16/10/2008

Quelle poésie autour d'un petit bouquet champêtre... comme je les M!

PS: ce soir, si tout va bien, ton duo amoureux sera en ligne chez moi... enfin ;-) !

Écrit par : Lady Isa | 16/10/2008

Superbes photos !

Écrit par : Claire jane | 16/10/2008

Ici, dans le sud, quelques fleurs s'épanouissent encore discrètement de-ci de-là, l'automne pointe tout juste le bout de son nez froid mais n'ose pas s'installer. Moi, ici, j'aime l'automne et l'hiver : pas de brouillard, peu de pluie, encore moins de neige, un léger vent froid, juste de quoi sortir une petite laine... mes géranium fleurissent, fleurissent, mon cactus de noêl ne sais plus s'il doit fleurir ou pas, mes cactus d'extérieur sont heureux, mais mon fushia, lui, est passé de vie à trépas sous les grosses chaleurs de cet été...
Sous ce soleil, tant apprécié par les vacanciers, les fleurs sauvages, l'herbe, tout brûle... Alors l'attente du retour du printemps, vert et fleuri ne dure pas seulement d'octobre à mars (oui oui chez nous, le printemps, c'est déjà en mars !), elle s'allonge déjà dès le mois de juin...

Écrit par : rouilla | 27/10/2008

Les commentaires sont fermés.