Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2008

Lichen à Moustache, nom d'une Frimousse

Les félins yeux de "Michèle Morvan", qui ont toujours fermement cru dans l'évidence d'être universellement aimés, ces yeux-là se sont fermés... Quinze années partagées avec un sacré mironton, emplies de ce qui n'est plus qu'un souvenir de rires, de câlins, de zenitude et de chatteries sans affectation... Mais quel souvenir...

 

 

Certains êtres nous font grandir dans notre humanité profonde. Je l'affirme pour les avoir connus, ces yeux-ci. Humains ou non.

 

 

Dernière pitrerie, pour me rendre le sourire... et lui rendre hommage.

 

828549839.jpg

 

Commentaires

Mes sincères condoléances . Tu dois être bien triste . Ces p'tites bêtes prennent tellement de place dans nos vies .

Écrit par : Suzannepeint | 09/03/2008

Merci pour ce joli petit message de tendresse Soeur Taupe. P'tit Bébèche... quand tu seras réincarné fais-nous signe... viens nous faire un bisou, une lèchouille ou un clin d'oeil.
Pour l'instant il joue et paresse avec Câlinette et Fifie et aussi sa maman qu'il pourra têter comme avant et sa mamiemimi, ...au pays des Totoros. Bienveillant, bienheureux, il veille sur nous. Il aura retrouvé toutes ses dents et son bon gros ventre d'antan.

Écrit par : Soeur Taupe | 11/03/2008

Toutes mes condoléances, bises.

Écrit par : Claire jane | 12/03/2008

merci...

Écrit par : Akä | 13/03/2008

Il était une fois, une rencontre insolite au détour d'une expédition amicalo-gastronomique. Dans cette contrée lointaine aux paysages humides, vivait un bébé chat. Il connaissait tous ces voisins et était très populaire. Il voyageait grande classe avec ascenceur et portier. Il était bon vivant et gourmand. Je crois même qu'il pouvait rire. Je l'ai rencontré et nous avons dialogué avec les yeux.
Ces yeux là, je ne les oublierai jamais.
Bye bye Bébèche.

Écrit par : rouilla | 10/04/2008

Rouilla, non seulement ta visite m'a donné le sourire, mais je suis touchée au coeur et au coin des yeux par cet "hommessage"-ci... Merci...

Écrit par : Akä | 12/04/2008

Ah ces petits compagnons du quotidien... quand ils nous quittent, ils laissent un grand vide c'est sur... mais ils gardent à jamais une grande place dans notre coeur...

Écrit par : Lady Isa | 24/04/2008

Les commentaires sont fermés.